Il était une fois un objet

Il était une fois un objet

Je voudrais vous faire part de mes réflexions sur la relation que l’on peux avoir avec certains de nos objets, l’histoire que nous partageons avec eux… Mais commençons par le commencement.

Un objet, qu’est ce que c’est ?

L’objet, vaste concept ! Si l’on se réfère à la définition du dictionnaire : « Un objet est une entité tangible et visible, une entité pouvant projeter une ombre ». Voici une définition courte et assez vague …

Mon point de vue sur le sujet serait de le définir d’abord comme un volume et comme quelque chose que nous pouvons toucher. Ils nous aident à dormir, nous détendre, nous protéger, nous asseoir… Mais je compléterais en lui apportant une fonction plus liée aux sensations car nous les aimons, les détestons, les admirons, les cachons…

hina Thibaud, salon ambiance, Choice and Colors

Ma définition parfaite serait une combinaison entre l’aspect concret du volume et l’aspect émotionnel qu’ils nous offrent.

Tous ces volumes qui nous entourent sont des ramifications de notre corps: une chaise est la continuation de notre dos, une fourchette, de notre main, un verre, de notre main.

 

Hina Thibaud, Choice and Colors

 

 

 

 

 

 

 

L’objet et son complément

Par ailleurs, certains objets existent grâce à leurs complément : la souris d’ordinateur, le bouchon en liège de la bouteille de vin… Ce sont des outils permettant au consommateur d’utiliser plus facilement ces produits; ils sont presque inséparables.

L’objet est donc un volume mais pas seulement ! Il participe à notre façon de vivre et de penser tout en nous procurant des émotions.

L’émotion, les sensations, le ressenti…

Voilà ce qui m’intéresse. Cette connexion particulière qui nous permet de les découvrir et de les appréhender via un cheminement plus sensitif. Je pense que les objets existent grâce à la manière dont nous les percevons plus que grâce à leurs formes.

Chacun de nous a une perception différente d’un objet, d’un volume et d’un espace. Nous avons tous une approche sensible sur notre environnement matériel. Notre perception d’un objet est une combinaison de ce que nous voyons et de ce que nous ressentons lorsque nous sommes face à lui. C’est à la fois une approche sensible et matérielle.

Hina Thibaud, Choice and Colors, objets emotions

Quand je regarde un objet, j’essaie de comprendre pourquoi il m’attire.

Plus qu’un objet fonctionnel, destiné à servir, c’est un objet qui va faire ou a fait partie de mon histoire, de mon quotidien. Un lit superposé, quel que soit sa forme, me fait penser à mes vacances étant petite ; un tire bouchon ZIGZAG à mon grand-père ; un verre Duralex à la cantine…

Alors lorsque je vois, pour reprendre l’exemple du verre Duralex, un verre qui y ressemble ; cela me ramène immédiatement à des souvenirs d’enfance. Des souvenirs tels que : la purée étalé en forme de feuille, de feuilleté fourré à je ne sais quoi… mais aussi les rigolades entre copines et les révisions de dernière minute sur un coin de table ! Instantanément j’y associe toutes ces histoires. Sa forme ne me plait pas forcement mais les souvenirs liés à cet objet, oui.

Alors oui, la forme est importante mais ce qu’il nous procure en termes d’émotion l’est plus encore.

Nous les utilisons toute la journée, mais à force de les voir, nous les avons souvent oubliés. Par exemple, le matin, de nombreux objets partagent nos rituels : le radio réveil, la tasse, le grille pain, la brosse à dents… Tous ont été en contact avec nous, dans un temps très compact et c’est probablement la raison pour laquelle nous nous sommes habitués à eux et, d’une certaine manière, nous les avons oubliés.

Les objets sont très proches de l’être humain, nous avons un fort lien avec eux.

 

Hian Thibaud, Choice and Colors, objet du quotidien

Vous souvenez-vous de cette pub IKEA qui mettait en scène une femme pleurant dans sa cuisine parce qu’un pied de sa table était cassée ? Elle regardait la table comme une personne morte et s’était mise à pleurer. Je suis convaincue que cela fait partie du travail d’un concepteur : fabriquer l’objet le plus essentiel et créer quelque chose qui, en plus de sa fonctionnalité unique, puisse « communiquer » avec l’utilisateur.

Si pour certains cette publicité prêtait à sourire, pour moi elle démontrait parfaitement l’attachement profond que l’on peut avoir avec certains objets du quotidien !

Et vous ? lequel de vos objets vous émeut le plus ?

Cet article a 3 commentaires

  1. Je suis trop fière de toi 🙂 Et franchement quand on te lit on se dit mais oui carrément, le verre duralex, la table en formica, le fauteuil tout défoncé et pourtant je l’aime tellement… (et je ne parle pas d’une peluche qui a mon âge, qui ressemble à un rat crevé maintenant mais que j’aime plus que tout hein :-P)

  2. Tres bel article ! Profond, construit, passionnant 😉

  3. Article inspiré, on peut sentir la sincérité derrière ton témoignage. Bravo!

Laisser un commentaire

Fermer le menu